Discutons tard ce soir...

01 avril 2006

[Société] The Transitionner, Jean-François Noubel

par pgg.au à 15:51

Si vous lisez l'article La révolution invisible ou que vous allez un jour à une conférence de Jean-François Noubel, vous retrouverez certainement des notions que nous abordons fréquemment tous les trois (nous, auteurs de ce blog).

Jean-François Noubel explique que la qualité des réalisations possibles par l'Homme dépendent de leurs organisations. Il a repéré trois niveaux d'organisations pour le moment:
  • Par équipe. Image du groupe de chasseurs primitifs. Cela fonctionne jusqu'à 5 ou 12 personnes. Au-delà, comme il n'est pas possible de laisser tout le monde s'exprimer sur chaque point, des censures et des non-dits apparaissent, et ces problèmes rendent le travail impossible.
  • Organisations hiérarchiques. C'est la façon dont nous avons tous appris à nous organiser, par réflexe, dans la plupart de nos entreprises. Dans ce mode, le travail est découpé par tâches qui se composent en de plus grandes tâches, dans un principe tout-à-fait Fordien. Ces organisations sont les seules que nous connaissons pour nous organiser en grand nombre de personnes, et pourtant elles ne sont efficaces que jusqu'à un nombre réduit de personnes (quelques centaines ou milliers de personnes suivant les organisations).
  • Travail collaboratif. Cette "nouvelle" forme de travail, assistée par l'Internet, permet de travailler à plusieurs centaines de milliers de personnes. Par exemple, Wikipédia est une forme de travail collaboratif qui permet à plus de cent mille personnes de rédiger une encyclopédie peut-être meilleure que toutes celles que nous avons connues jusqu'ici. Ce mode de travail est de type "n à n personnes", d'où sa force. Il faut aussi préciser que ce mode d'organisation casse les hiérarchies, par exemple certains contributeurs de logiciels libres participent à ce logiciel en leur nom et non au nom de leur société.
On voit que, même si chaque mode d'organisation fait concurrence aux autres, ils permettent tous les trois de produire différents résultats avec plus ou moins de succès.

Le travail collaboratif est outillé par les avancées technologies, juridiques, économiques et sociales suivantes: forums, blogs, wikiwikiwebs, fils RSS, Web 2.0 & Web sémantique, licences libres, standards ouverts, sociétés SSLL... à vous d'inventer les prochains outils ?

Pour plus d'informations: La révolution invisible

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso