Discutons tard ce soir...

21 septembre 2006

[Climat] Californie engagée contre la voiture ?

par Pio à 08:32

Vite vite, lisez cet article du Monde avant qu'il ne soit plus disponible !

Cela m'a beaucoup étonné, mais voilà, les effets du dérèglement commencent à se faire sentir, et ça pousse à réagir ! Espérons que bien d'autres pays s'y mettent, pour freiner la catastrophe...

Libellés :

4 Comments:

  • Désolé, j'ai pas trop de temps pour étoffer d'avantage ce billet...

    By Blogger Pio, at jeudi 21 septembre 2006 à 08:36:00 UTC+2  

  • Excellent, lol !

    Il faut préciser que dans la théorie ultra-libérale la méthode préconisée pour la préservation de l'environnement est judiciaire, pour deux raisons:
    -C'est une approche ("leur" approche) de l'internalisation des coûts, par la gestion du risque au niveau entreprise.
    -Elle nécessite de prouver que la pollution de l'un a causé un tort à l'activité de l'autre; par opposition à ce qu'ils disent des écolos: "ils ne sont pas capables d'apporter la preuve que le non-respect de l'environnement nous causera du tort".

    Je pense ne pas être le seul à critiquer cette approche, pour trois raisons:
    -Elle exige que le dommage soit déjà fait; sauf dans le cas où un arrangement préalable entre le pollueur et le pollué est trouvé. Elle met donc le pollué devant le fait accompli.
    -Quand les effets de la pollution se font sentir à 40 ans, comment voulez-vous organiser un procès ? Par exemple, de nombreuses personnes critiquent le fait que la SNCF puisse aujourd'hui payer des indemnités pour son rôle dans la déportation. Il y a donc refus de la gestion du risque, par l'oubli.
    -Les Ultra-libéraux haissent le protocole de Kyoto mais comment aurait-on pu résoudre le problème du réchauffement de manière judiciaire ???

    Sur ce blog nous pensons de manière plutôt "libérale", à savoir que l'internalisation des "coûts pour la société" à diverses étapes de la production permet :
    -à l'utilisateur final d'avoir conscience du coût du produit qu'il utilise;
    -aux entreprises de pouvoir faire des prévisions dans un cadre plus constant, plutôt que de gérer le risque d'un procès "tout ou rien"...

    Bonne journée !
    Papagrieng

    By Blogger Papagrieng, at jeudi 21 septembre 2006 à 09:07:00 UTC+2  

  • Bien d'accord avec toi Papagrieng.

    By Blogger Vincent BRYANT, at samedi 23 septembre 2006 à 19:44:00 UTC+2  

  • C'est bien pour ça qu'existe le principe de précaution, qui "face à des dommages potentiels graves et irréversibles, et ce dans un contexte d'incertitude scientifique, doit prévenir le danger sans attendre d'avoir levé l'incertitude".

    Principe qui s'intègre parfaitement d'ailleurs dans un contexte libéral, mais qui comme dans tout système où il existe forcément des limites, sert de garde-fous.

    By Blogger Vincent BRYANT, at dimanche 24 septembre 2006 à 11:23:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso