Discutons tard ce soir...

28 août 2006

[Expression libre sur Internet] Un rapport d'Amnesty

par pgg.au à 14:18

Avec ce rapport d'Amnesty International (cliquez sur le titre pour plus de détails sur son contenu), j'aimerais pointer du doigt le gouffre entre:
  • le souhait des citoyens d'accéder à un Internet "propre", c'est-à-dire sans pédophiles, sans arnaques, sans piratage et sans règles,
  • et le souhait des mêmes citoyens qu'Internet reste un espace ouvert, dont la structure permettrait d'être un premier espace de liberté aux populations oppressées.
N'espérez rien: il est techniquement possible avec les outils de l'Internet d'écarter ce qui n'est pas "socialement acceptable". Il est totalement possible aussi de rendre socialement acceptable l'idée que les opposants à un régime sont des terroristes.
Il nous reste peut-être deux pistes: accepter qu'Internet reste une zone de non-droit; ou accepter qu'Internet ne soit pas plus un espace de liberté que la presse écrite.

Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso