Discutons tard ce soir...

11 juin 2006

[Politique] Gouvernement d'alliance

par Pio à 17:29

Après Corinne Lepage, voilà un deuxième candidat qui projette de créer un gouvernement d'alliance, avec des personnalités de gauche et de droite, ce qui me semble plus qu'urgent : François Bayrou.

Autres points appréciables lus dans l'article : reconnaissance du vote blanc ; service civique ; suppression du passage en force (49-3).

Continuons à nous renseigner sur les candidats!

NB : en commentaire de ce billet, discussion sur l'intérêt de créer un gouvernement d'alliance

Libellés :

7 Comments:

  • Merci pour l'article. Je regrette simplement que cet homme ne soit pas sensibilisé comme il se doit au sujet le plus important qu'est l'environnement.

    By Blogger Vincent BRYANT, at dimanche 11 juin 2006 à 18:54:00 UTC+2  

  • Bonjour,
    Je ne comprends pas l'intérêt d'un gouvernement d'alliance gauche-droite. Cela me paraît provenir d'une utopie que tout le monde s'entendrait bien, et je crois que le monde réel ne se passe pas comme ça (en tous cas il y a bcp de choses à régler avant, le fait que tout le monde s'entende n'est qu'un détail...)

    By Blogger Papagrieng, at lundi 12 juin 2006 à 08:44:00 UTC+2  

  • Pour moi l'enjeu n'est pas que tout le monde s'entende, mais d'éviter les pièges de la dichotomie droite gauche.

    Voici les problèmes que j'y vois : (je vais volontairement utiliser « babord » et « tribord » pour éviter d'interpréter l'exemple comme une critique contre la gauche ou contre la droite) :

    1. Un gouvernement de Tribord va gouverner en n'utilisant presque que des idées de Tribord ; la non-diversité de ses membres entraîne une confrontation de points de vue très uniforme et par conséquent réductrice, ne pouvant tenir compte de toute la complexité de la réalité.

    2. Si le gouvernement estime vraiment nécessaire de prendre une décision (ou un projet) à tendance Babord, il va se faire critiquer par les journaux, ses propres adhérants, et ses électeurs, parce qu'il n'est pas censé mener cette politique !

    3. Au Parlement, l'opposition Babord va voter la plupart du temps « contre » par principe, parce que le projet de loi ne vient pas de son bord politique, mais sans vraiment peser les aspects positifs et négatifs du projet lui-même.

    4. Une énergie folle est dépensée à la critique Babord-Tribord, et à la démolition de ce qui a été construit : si Tribord a réussi à faire voter son projet de loi, et que Babord arrive au gouvernement quelques années après, Babord va parfois se débrouiller pour invalider la loi (comment ? en amendant la loi ; en la remplaçant ; en n'éditant jamais les décrets applicatifs... eh oui, à ce qui paraît de nombreuses lois votées n'ont jamais été appliquées faute de décrets...)


    Il me semble qu'en formant un gouvernement d'alliance, le chef du gouvernement peut :

    1. choisir les personnalités politiques en fonction de leur réelle compétence, et non parce que c'est une personnalité de Tribord (et par conséquent on aurait des VRAIS ministres de l'environnement, plus compétent(e)s !!!)

    2. faire remonter des débats riches et plus complet au sein du Conseil des ministres, débats réellement orientés « problèmes, actions, solutions ».


    Ce n'est qu'un avis bien sûr... Qu'en pensez-vous ?

    By Blogger Pio, at lundi 12 juin 2006 à 11:52:00 UTC+2  

  • I completely agree !

    Je rajouterai juste un autre bord, celui de la société civile. Il faut aussi des gens compétents qui ne soient ni de babord, ni de tribord, bien au contraire (comme disait Coluche).

    Allez Tchou

    Et n'oubliez pas, "TOUT DROIT VOIT SA CONTREPARTIE DANS LA NAISSANCE D'UN ACTE CITOYEN"

    By Blogger Vincent BRYANT, at lundi 12 juin 2006 à 21:37:00 UTC+2  

  • Mmh pour pouvoir lire la politique, il faut qu'elle se traduise par des concepts simples. S'il faut plus de vingt-cinq critères pour cerner la position d'une personne, il va falloir envisager de réserver le vote aux érudits; c'est comme ça: toutes les démocraties du monde ont inventé une échelle de base sur laquelle se placent les politiques. Donc la supprimer, c'est proposer de retirer ce qu'on a construit pour positionner les actions politiques. Je ne nie pas qu'en dehors de l'échelle de base, il y en a quelques autres, mais là vous enlevez celle de base !!!

    Y'a-t-il vraiment des gens qui savent se placer politiquement sans poser une échelle de valeurs babord-tribord ? Y'a mieux à faire, et moins ambitieux, dans la politique: changer la consititution, affiner la représentativité des hommes politiques auxquels le peuple ne semble pas s'identifier, et même on pourrait faire des cours de citoyenneté dans toutes les écoles de France, et ce serait moins de travail que de dire à des hommes politiques "Maintenant vous n'êtes plus à gauche, ni à droite, vous devrez vous placer sur une échelle à cinq bords et vous vous appellerez nord, nord-est et sud-sud-sud-est". Non ?

    By Blogger Papagrieng, at mardi 13 juin 2006 à 18:05:00 UTC+2  

  • Mouais !!

    Qui ne se place ni à Gauche ni à Droite ? Corinne LEPAGE.

    Oui à une réappropriation des de la parole politiqu et des politiques par le peuple ! Quel meilleur moyen que d'y mettre des personnes proches de ses lecteurs car issues de la société civile et pas uniquement de l'ENA ou du monde politique carriériste.

    Après une philosophie qui me plait est qui est très simple et qui donc devrait te plaire Papagrieng est la suivante : l'équilibre est la voix juste. L'équilibre entre deux (ou plus) bords politiques, l'équilibre de l'hémicycle (donc le centre), etc

    Ok pour les initiatives citoyennes, sinon ...

    By Blogger Vincent BRYANT, at mardi 13 juin 2006 à 18:54:00 UTC+2  

  • test

    By Anonymous Anonyme, at dimanche 30 juillet 2006 à 21:56:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso