Discutons tard ce soir...

09 mai 2006

[Consommation] Logiciel libre ?

par pgg.au à 17:59

Les logiciels libres ne sont pas que des oeuvres d'anticapitalistes. C'est aussi:
  • ...un domaine où l'on s'autoforme le plus naturellement... alors que programmer avec des logiciels payants coûte beaucoup plus cher. Et comme l'informatique est une affaire d'autodidactes, quoi que vous ferez, ce seront les logiciels les plus faciles d'accès qui gagneront.
  • ...l'exemplarité de la programmation. Les inventeurs du logiciel libre ont aussi inventé leurs outils pour travailler ensemble. Aujourd'hui, ces outils sont plus diffusés et de meilleure qualité que les outils à code fermés.
  • ...un modèle économique, qui dit "je te fais profiter, tu me fais profiter"...
  • ...une réaction intuitive à l'interdiction de copier - cette réaction évite à chacun de créer dix fois le même logiciel.
  • ...une réponse pragmatique qui s'adapte à son support. Comme vous le savez, en informatique, on peut recopier les données... à partir de là, pourquoi dégager tant d'énergie à l'empêcher, alors qu'il suffit de changer notre modèle économique ?
  • ...l'action de la libre concurrence quand des éditeurs vendent des logiciels trop cher, qui nuisent à notre liberté ou à la sécurité (attention, le lien est d'origine douteuse, mais le fond de l'article est véritable) de notre ordinateur.
  • ...une initiative qui bouleverse même les habitudes sociales de ceux qui ne programment pas.
Si dorénavant, vous croisez un informaticien qui ne veut pas entendre parler de logiciel propriétaire, ce n'est pas par éthique. C'est parce qu'il aime l'informatique.

Libellés : ,

1 Comments:

  • Je me permets d'ajouter un point qui me parait important: les formats libres. Beaucoup de logiciels propriétaires stockent leur données dans des formats "fermés", ce qui empêche de les importer dans des solutions concurrentes, alors que les logiciels libres facilitent l'interopérabilité des données en rendant publique leur format.

    Un exemple: vos emails, contacts et calendrier Outlook sont stockés dans un même fichier PST qui n'est pas lisible autrement que par Outlook (et son API).

    Autre exemple: les célèbres DRM empêchent l'interopérabilité des fichiers musicaux proposés sur les grandes plateformes de téléchargement (itunes par exemple) car seuls les logiciels propriétaires proposés sont en mesure de les lire, ce qui nous oblige à utiliser LEUR logiciel sur LES seules plateformes choisies (linux est souvent oublié...).

    By Blogger R0Ly!, at mercredi 21 février 2007 à 13:47:00 UTC+1  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso