Discutons tard ce soir...

04 août 2006

[Philosophie] Maximiser la qualité des informations

par pgg.au à 19:44


J'ai longtemps réfléchi à la possibilité de mettre en place sur Internet un site de "journalisme collaboratif". Je pense que vous me suivez, il y aurait les collaborateurs qui écrivent, ceux qui notent, ceux qui classent, ceux qui corrigent... Chacun serait rémunéré suivant la justesse de son travail.

L'avantage principal était que l'on donnait le plus d'argent non pas au mec le plus lu (comme c'est le cas en économie traditionnelle) mais au mec le mieux noté. Ce qui, en utilisant astucieusement les ficelles de l'économie traditionnelle ("chaque homme produit un avantage à la société en courant à son propre avantage") permettait d'inciter les "journalistes" participants à correspondre au mieux aux critères de "la bonne information".

Plus qu'à établir un système de notes.

Lol, c'est là que je veux en venir: qu'est-ce qui fait qu'une information est "bonne" ? J'ai pensé à quatre critères incompatibles, sachant qu'un article est excellent à partir du moment où il excelle dans l'un d'eux:
  • 1. Nouveauté: vous êtes le premier à sortir l'info.
  • 2. Analyse: vous fournissez une nouvelle lecture d'un ensemble d'événements dont tout le monde était déjà au courant.
  • 3. Ciblage: votre information est utile dans le sens où vous l'avez donné à une personne qui en avait besoin.
  • 4. Qualité de l'info:
    • Qualité rédactionnelle
    • Vérité, nuances fines
    • Indépendance idéologique et affichage clair des objectifs idéologiques: "je vais vous convaincre que les taxes..."
    • Remise en contexte: vous avez su dire où l'info se classait par rapport aux événements alentours, et ce qu'elle y changeait [critère dédicacé à Vincent ;-)]
Ajoutons une contrainte au monde réel: imaginons que l'on considère que le cerveau du citoyen est personnel et qu'il ait le droit de décider ce qu'il souhaite acquérir comme informations. Il sera quand même nécessaire d'envoyer à chaque individu des informations importantes, tels que les avertissements, les messages de prévention, les messages politiques pour les gens qui se trompent (eh si, vous ne guérirez personne de l'extrémisme si vous lui laissez le choix de ses informations).

Ces critères permettent justement de noter toutes les informations en notre possession: informations journalistiques, mais aussi informations de prévention, information scientifique... Ainsi, si je m'informe uniquement à travers un site qui utilise cette grille de critères, je suis certain que la qualité de l'info qu'on me donne sera maximisée. Il ne reste plus qu'à rêver qu'il ne s'agisse pas d'un site, mais d'un ensemble de sites labellisés "Qualité A" et vous permettez enfin aux auditeurs de ce type de décider ce qu'est une bonne information. Il me semble que c'est la base de la démocratie, non ?

Je sais bien que Vincent les classera dans un ordre différent et je l'attends avec impatience. J'attends aussi une note de sa copine qui apportera certainement une vision plus érudite dans ce domaine ;-) "oui, peut être, mais vos connaissances ne sont pas arrivées jusqu'à nous", et paf, cf le point n°3 (ciblage). J'attends quand même sa vision de l'information, elle doit mieux le savoir que moi.

Ensuite, comment juger qui a raison entre deux participants qui affirment le contraire ? Deux points ici:
  • la réputation: vérité, neutralité, démarche scientifique, et notes habituelles dans les autres articles.
  • l'érudition: Est-ce que la personne a lu beaucoup d'articles dans ce domaine ? Est-ce qu'elle y a fait des études ? Ecrit beaucoup d'articles ? Dans ce cas elle peut bénéficier d'une crédibilité supérieure.
En affectant une note à un article pour chacun de ces critères, c'est sûr, on arrivera à faire ressortir les articles intéressants pour chaque type de personne... ou à démontrer que le monde est trop complexe. Tant pis.

Libellés :

6 Comments:

  • Ouais !

    Alors j'ai, comme tu peux t'en doutais, plusieurs interjections par rapport à cette idée, au demeurant excellente, et dont je partage, et tu le sais, l'intérêt.

    Premièrement, en-dehors de tout financement interne, j'entends par là entre l'employeur (le journal en ligne) et les journalistes / chroniqueurs, quelles sont les recettes de ton journal ? d'où proviennent-elles ? pubs, subventions, aides, mécénat, accès payant ?

    Deuxièmement, je partage ton premier point sur le départage entre deux chroniqueurs. Sur le second, je ne suis pas d'accord sur l'aspect "études". Sur l'expérience ok, mais ce n'est pas parce que tu as un diplôme en Energie que ta vision particulière d'un sujet est bonne. L'expérience en revanche a, à mon sens, plus de valeur.

    Enfin, j'ai peur que d'un côté, et ça ne fera pas plaisir à certains journalistes défenseurs d'un certain art, ce process ne revienne à rationaliser l'écriture des chroniques / articles, à en faire une écriture scientifique.
    Je suis plutôt pour. Apporter une information en la remettant dans son contexte, en donnant les tenants et les aboutissants avec des perspectives peu politiquement correctes mais juste factuels me semble pertinent. Mais pas facile à faire passez comme idée, non ?

    Pour ce qui est de la qualité de l'info, je laisse le soin à Priscilla de détailler et de classer en y intégrant tes nouveaux critères, je ne suis pas du tout compétent en la matière.

    En somme, c'est une version de l'actualité version forum wikisée papagrienguisée, non ? ;-)

    By Blogger Vincent BRYANT, at samedi 5 août 2006 à 10:56:00 UTC+2  

  • Euh.... on va dire que c'est parce qu'il est un peu tard que j'ai pas tt compris à 100% .. on va dire 8%-85% (au passage est-ce que le billet de papa est une bonne info ?... non je déconne!)
    A la question "comment juger qui a raison entre deux participants qui affirment le contraire ?"... je dirais PERSONNE....!
    Moins peut etre pr les sujets scientifiques (et encore tu as souvent de très brillant scientifiques qui écrivent, argumentent bien et tout... mais qui ne st pas d'accord entre eux), mais pr les sujets politiques, il y a jamais une personne qui a raison et une autre tord!.... ce st juste 2 avis.... et c'est bien d'ailleurs d'avoir les 2 avis (risque que l'un caricature l'opinion de l'autre... si tu ne lis que l'article de l'un.... tu as une mauvaise image de l'autre.... et l'un va pas passé 3 ans à t'expliquer ce que pense l'autre, comment il pense.. il va juste te dire le truc qui te fera dire "ah oui l'autre est vraiment con de penser ça"!.....)
    Une question: QUI noterait ?... une étlite ?..... je doute que tu laisses le public voté (ou éventuellement envoyé un sms !!lol).... hors si c'est une élite (au sens large... un jury d'expert (expert en quoi d'ailleurs!)), ça ghéttoïse l'info... et puis les élites ont parfois tort aussi !
    Bon Morphés m'appelle.
    Bisous à 1+1, 1+1, et 1+1+"bientôt 1" :-DDD
    Tistou

    By Anonymous Tistou, at dimanche 6 août 2006 à 01:05:00 UTC+2  

  • Bonjour à tous !

    Je me décide enfin à participer au blog, et j'espère que je vais pouvoir vous éclairer sur le domaine de l'information même si je ne pense pas être une super érudite en la matière.

    Tout d'abord les critères de classement d'une "bonne" information sont difficilement hiérachisables.
    Une information ne doit pas être jugée bonne ou mauvaise. Dans le monde parfait du journalisme, elle serait toujours neutre...Car avant d'être qualifiée de bonne ou mauvaise elle doit être objective, le critère de vérité intervient à ce niveau il me semble.

    Pour vous faire comprendre, essayez l'exercice suivant - à plusieurs pour en comprendre l'intérêt -(je vous en ai déjà peut être parlé...)

    Vous pensez très fort à un chat, très très fort, visualisez le bien dans votre esprit.
    Ensuite, pensez à une table, de la même manière que vous pensez au chat.
    Voilà les seules infos que je vous donne.
    Le fait est le suivant: le chat saute sur la table, il la manque et tombe.
    Mes questions sont : de quelle couleur était le chat et comment était la table?

    Autant d'avis que de chemises et pourtant ce ne sont qu'un chat et qu'une table et déjà le biais de la subjectivité a fait son travail, et chacun a sa propre vérité.

    Avant tout une information c'est un fait que l'on choisit de faire connaître.

    Les critères interviennent dans la phase de communication du fait auprès d'un public.

    Je classerait les critères en allant de la neutralité et l'objectivité vers la subjectivité:
    - vérification et recoupement des sources, ne pas se fier à un seul ponit de vue;
    - remise en contexte : 5 W + H, c'est ça qui intéresse d'abord le public, appréhender la situation pour comprendre le fait;
    - ciblage : bien adresser le message au bon destinataire sinon la communication de l'information est vaine;
    - proposition d'analyse par l'auteur d'un article, dont le lecteur choisit de rejeter ou de se laisser imprégner pour enrichir sa perception de l'information par le prisme de lecture d'une tierce personne;

    Le critère de nouveauté n'intervient pas dans chaque information je crois. Le journal de Pernault le midi sur TF1 en témoigne : une vieille dame arnaquée, le froid dans l'est de la france... Ce qui est nouveau, c'est l'interprétation qui est proposée à mon avis.

    Quant à la qualité de l'info c'est un critère très subjectif, qui dépend de l'éducation, du milieu social, de l'entourage...

    L'individu a nécessairement besoin de se confronter à autrui pour se forger une opinion sur l'ensemble des informations qu'il reçoit tout au long de sa vie.

    Dans la qualité de l'info, des critères comme l'ouverture, la curiosité, la confrontation sont importants aussi.

    Quant au site labellisé, je ne sais pas, à voir, comme dit Tistou, il faut un conseil de sages pour contrôler les critères. Alors un jour on a tous envie de faire confiance à une information presque dictaturale - forcément biaisée - qui rentre dans des cases, et que faire si le lendemain, on a envie de se lire un bon fait divers et des potins dignes de ce nom, mais qui ne seront peut être pas jugés "bons" à communiquer?

    Voilà j'attend votre retour...

    A bientôt.

    By Anonymous Priscilla, at dimanche 6 août 2006 à 14:28:00 UTC+2  

  • Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    By Blogger Papagrieng, at dimanche 6 août 2006 à 17:45:00 UTC+2  

  • Salut !
    Pour répondre à vos questions:
    -J'ai oublié de préciser, j'avais pensé qu'on rendrait publics les 2% meilleurs articles "pour donner envie"; et pour avoir accès au reste du site, pour donner les notes, etc, il faudrait payer, un peu comme quand on s'abonne à un quotidien par exemple.
    -Comme je viens de le sous-entendre: les notes seraient données par le public. Les articles les meilleurs sont donc "ceux jugés les meilleurs par le grand public suivant l'échelle de jugement".
    -Pour éviter qu'un lobby ne perturbe les notes, on attribue une réputation aux personnes: celles qui sont ouvertement partiales ou qui n'ont pas assez d'expérience (rôle de la 2° grille de jugement) ont un coefficient inférieur affecté à leur vote.
    -Qui choisit la grille de questions ? Facile: le marché ! Plusieurs sites peuvent se construire sur ce modèle, mais les grilles sont publiques, et en consultant un article, on sait que la grille "favorise l'objectivité scientifique" ou "favorise l'écoute des données les plus récentes", ou "favorise l'info qui détend", "favorise les blagues", etc. A vous de voir ensuite quel type d'information vous voulez lire.

    J'ai lancé ce débat sur l'intérêt des articles car, arrivé en cette dernière année, j'ai du mal à comprendre comment l'on peut faire confiance à certains articles, dossiers, plutôt qu'à d'autres:
    -Au point de vue macroscopique, comment le GIEC peut-il faire confiance à ses scientifiques pour juger de combien se réchauffera la Terre ? Rien n'empêche, s'ils sont plus de la moitié à être "lobbyisés", à récupérer une info totalement partiale ??? Cela pose le problème de "récupérer des infos quand on est un homme influent".
    -Côté microscopique, comment faire confiance à une "étude-scientifique-qui-prouve-que-McDo-c'est-bon-pour-la-santé" ? Qui a prouvé qu'elle était "null" ? Comment lire un livre sur l'économie en étant à peu près sûr que le mec est assez crédible dans son milieu ? Cela exige de lire d'autres livres qui vont juger le premier, puis d'autres qui jugent les seconds, enfin je vais y passer un temps fou, juste parce que je n'appartiens pas au "milieu des économistes" et que je n'ai pas accès à "ce qu'on en dit". Ainsi, comment lire un document et savoir ce qu'on en dit ? Plus globalement, s'informer sur un sujet (par exemple les OGM) sans se faire influencer par les idéologies des gens qui vont nous informer ?

    En plongeant dans l'idée d'un site qui mécanise le jugement de l'information, et qui semble vraiment complexe, c'est surtout à ces questions que je voulais répondre ;-)

    By Blogger Papagrieng, at dimanche 6 août 2006 à 17:54:00 UTC+2  

  • Ca fait faire très "on veut du neuf" et "politiquement correct" mais l'intervention d'une fille, qui plus est qd c'est bien écrit (et pas compliqué à lire).... ça clarifie tout!! :-DD
    Sinon je comprends mieux ce que je recherchais Papa avec ton idée!
    Bizarrement, je trouve ça plus dure qd il s'agit de question scientifiques, que qd il s'agit d'infos politiques/géopolitiques où tu peux plus facilement trouver des infos "fiables" ....enfin disons plus critiques (en juin/juillet Le Monde a sorti 2 enquêtes sur l'entourage de Sark et Royal pas forcément complaisant (du point de vue du ton, pas forcément gentil sur la/le candidat(e)...)
    Libération fait ça aussi très bien (sur Sarko, Royal et surtout Le Pen..... ils ont de bons "off" cad des commentaires hors micros.... à prendre avec des pincettes (les offs peuvent etre aussi là pr que le journaliste soit manipulé)
    Et il y a pas mal de journalistes freelance dont tu peux lire leur blog (je pense à John Paul Leperz!)
    Mais c'est vrai que pr ce qui est des sujets scientifiques au sens larges, c'est plus compliqué... surtout qd tu t'y es connais pas!

    Sinon, suis tombé sur un article qui rejoint le sujet :
    http://pisani.blog.lemonde.fr/pisani/2006/07/o_lon_parle_de_.html
    Ca parle d'agrétateur, cad de gens qu'on payerait pour noter l'information !(pertinence & co)... je trouve ça bizarre (le fait qu'on les rémunère!)

    Bisous à ts
    Tistou
    Ps: désolé, mon discours est pas forcément structuré... mais j'écris la nuit !... et là les bras "virils" de Morphés m'appellent!

    By Anonymous Tistou, at lundi 7 août 2006 à 01:17:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso