Discutons tard ce soir...

06 avril 2007

[Politique] Le risque sécuritaire, ça existe aussi

par pgg.au à 01:06


En cliquant sur le titre de cet article, vous découvrirez un article de René Vazquez Diaz paru dans Le Monde Diplomatique d'Avril 2007. Il relate les événements de Copenhague début mars.

L'article explique comment les autorités danoises ont mis tout leur poids pour faire cesser le plus rapidement possible les échauffourés. Il explique aussi les raisons et les dimensions de ces échauffourés. L'article inquiète, par les méthodes employées par les forces de l'ordre, qui semblent "pour un cas exceptionnel de guérilla urbaine" prendre leurs aises avec le cadre juridique.

L'article tombe à pic. Il montre qu'un état qui met trop l'accent sur la sécurité urbaine peut très facilement ne pas rester démocratique. Il y a en France des citoyens qui veulent voter pour un état très sécuritaire, parce qu'ils se sentent à l'abri, grâce à leur honnêteté, de toute inculpation. Ces citoyens-là se sentiront probablement bien seuls une fois instauré l'état de sécurité, où la machine judiciaire fonctionnera beaucoup plus rapidement, mécaniquement, avec des prérogatives décuplées en cas de manifestation "dangereuse pour la sécurité de l'état", etc.

Rappelons que le plan Vigipirate, à l'origine temporaire, a fonctionné sans interruption depuis 1995. Et si d'autres plans "à circonstances exceptionnelles" venaient à devenir éternels eux aussi ?

Image issue de Wikinews: http://fr.wikinews.org/wiki/Image:B%C3%A5l_N%C3%B8rrebrogade_16.dec.jpg#

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso