Discutons tard ce soir...

09 mai 2006

[Philo] L'intelligence

par pgg.au à 18:42

On en vient toujours par devoir se mettre d'accord sur nos valeurs... Nous ne pouvons pas nous adresser à un public qui n'a pas les mêmes bases...

Qu'est-ce que l'intelligence, pour moi ?

Je propose cette définition: c'est l'aptitude à appréhender la complexité...

Et cet exemple:
Un jour quand j'étais jeune, je regardais un téléfilm avec mon père. Il s'agissait d'un jeune sans avenir et d'un PDG de multinationale qui échangent, pour des raisons pratiques, leur veste. Le PDG apprend au sans-avenir à gérer la situation. Dans une scène, le jeune arrive en avance à un restaurant très haut de gamme. Or il ne sait pas se conduire à table. Le jeune a demandé au serveur de lui expliquer. Et là, mon père m'a dit: "C'est une marque de grande intelligence". Wow !


Cette intelligence-là ne dépend pas de ta classe sociale, ni de ta formation. Elle ne dépend pas non plus de ton âge. Elle exige simplement que, lorsque l'on te fait une remarque, tu saches l'appréhender dans sa complexité.

Cette aptitude te permettra des attitudes antinomiques. Par exemple: "Oui, je pense qu'il faut que la loi s'applique à tout le monde de la même façon"... et "Non, je ne pense pas que ce meurtrier doive aller en prison". L'intelligence autorise cette position absurde, parce que tu as conscience de la complexité de la situation.

Si tu es capable d'avoir un avis complexe, tu proposeras sans doute une solution longue à expliquer. C'est comme ça, ceux qui ont un avis complexe sont rarement compris. Par exemple, en politique, évite d'avoir un avis complexe sauf si tu peux te le permettre.

Si tu as un avis complexe, tu participeras rarement à des actions en grands groupes. Tu peux être extrémiste pour certaines solutions, et il peut t'arriver, après avoir retourné un problème de fond en comble, d'adopter une position "totale". Parfaitement. Quand il n'y a qu'une seule solution. Mais comme en général le monde n'est pas simple, et que toi seul le sais, tu proposera plus souvent une solution modérée, qui tire sur mille ficelles à la fois. C'est là que tu refuseras de manifester entre les centre-centre-gauches et les centre-gauches. Et alors ? Alors tu le sais, la manifestation est elle-même une ficelle qui ne joue pas dans le sens de ta proposition...

Une personne intelligente a conscience d'un problème, mais sait aussi voir tout ce qui influe, et sait reconnaître le poids du contexte.

C'est parce qu'elle a un accès intellectuel au contexte qu'une personne intelligente trouve une solution. Le contexte, qu'est-ce ? C'est le lieu, l'endroit, les personnes en présence et leur avis, l'avis des personnes qui influencent les personnes en présence, la culture et l'élément qui nous rassemblent... Comment corriger le problème ? Sûrement pas en blâmant, par exemple.

Cette attitude complexe t'autorise à changer d'avis, parce que tu as reçu une nouvelle information. "Hier, tu disais çi, maintenant tu dis ça ! T'es nul !" Et alors ? D'abord, hier je n'avais pas les mêmes informations; et deuxièmement, ce n'est pas ta pirouette rhétorique qui va m'interdire de penser l'inverse. Il n'y a que la conscience du contexte qui te permet de te dépêtrer de cette discussion: si tu n'es pas capable de t'abstraire du contenu, pour parler de la discussion elle-même, tu ne pourrais pas confirmer que tu as changé d'avis.

Forcément, cette intelligence, c'est plus facile de l'avoir lorsque l'on a été bien éduqué. Les grandes écoles vous y aident. Mais elles ne font pas tout. Il vous reste à apporter votre esprit critique, acquis avec l'intelligence, et c'est là qu'on n'a pas tous le même recul.

Forcément, cette intelligence, c'est plus facile de l'avoir lorsque l'on est curieux. Vrai. A force de poser des questions, on finit par comprendre une partie du monde.

Cette intelligence t'autorisera à ne pas avoir d'avis sur le CPE, mais d'en avoir un pondéré et nuancé sur les manifs. Cette intelligence t'autorisera à ne pas avoir d'avis sur Sarkozy, mais d'en avoir un (complexe, s'il vous plaît), sur les flics, dans les "cités", dans les écoles. Cette intelligence-là t'autorisera à ne pas voir comme solution un petit homme qui va tout changer en mettant un grand coup de pied dans la fourmilière, même si tu sais que c'est nécessaire pour que certains lâchent leur position. Cette intelligence-là t'incitera à chercher des bonnes idées, non pas sur les billets de ce blog, mais sur les pistes qu'ils lancent. Par exemple. J'dis ça, j'dis rien.

En quoi l'homme de l'exemple a-t-il fait preuve d'intelligence ? Il a su discerner la pression sociale de l'humilité d'un côté, et il a su reconnaître les compétences du serveur, tout en sachant que le serveur reconnaîtrait son humilité, d'autre part. Mais, sans le contexte, tu n'y vois rien.

L'intelligence n'est pas donnée à tout le monde. Parce que tu l'as compris: ça s'acquiert. Contrairement à ce que l'on a pu dire.

Un dernier commentaire ? Je parlais d'un petit homme à moustache, pas d'une petite boule de nerf.

Libellés :

4 Comments:

  • Salut !

    J'ajouterai une petite contribution à cette définition argumentée de l'intellgience, qui, je m'en rends compte ressemble de près à la mienne :
    "Intelligence : c'est la capacité à se relationner avec son environnement."

    Pourquoi ?
    Je vous invite à la lecture de "Matière et Mémoire" (je crois que c'est le bon titre !) de mon maitre à penser en la matière, Bergson.

    Aux vues de ce que l'Homme fait de son vaisseau spatial et de sa propre condition, peut-on prétendre que l'Homme soit intelligent.

    L'intelligence est une vertue, n'est-ce pas ? Or je ne vois aucune vertue à ce qu'une espèce détruise de nombreuses autres espèces (dont lui probablement à termes). Donc l'intelligence n'est pas le propre de l'Homme, bien au contraire.

    Est-ce faire preuve d'intelligence de détruire des espèces plus vite que l'on ne les découvre, au risque de louper une science et des découvertes qui pourraient nous sauver plus tard de telle ou telle maladie ou proposant telle ou telle source, pourquoi pas d'énergie.

    En cela, l'Homme ne fait pas preuve d'intelligence, malgré toute la technique qu'il développe pour s'auto-détruire. En revanche, les animaux qui n'ont jamais été à l'origine d'une extension d'espèces (à la différence de l'Homme actuellement), et qui s'intègre avec perfection comme on le sait dans leur environnement, font à mon sens preuve d'une grande intelligence.

    Alors évidemment ils ne sauront jamais calculer la racine nième d'un entier, mais qu'importe car à quoi ça sert si c'est pour faire ce que l'on en fait. Alors j'attends beaucoup de l'Homme pour qu'il me prouve le contraire et s'en sorte, mais il a déjà fait pas mal de dégât (doit-on rappeler les chiffres de l'IUCN : 16 000 espèces en voie de disparition, 800 recensées déjà disparues pendant le XXième siècle et 65 uniquement survivantes en captivités et je ne parle même pas de toutes les petites bêtes que l'on n'a jamais connu car pas encore identifiées et qui ont disparu ?).

    Votre avis ?

    "TOUT DROIT VOIT SA CONTREPARTIE DANS LA NAISSANCE D'UN ACTE CITOYEN"

    By Blogger Vincent BRYANT, at jeudi 11 mai 2006 à 08:36:00 UTC+2  

  • Ton commentaire Vintz me semble bien refléter "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"... et donc qu'actuellement ce qui manque cruellement, c'est la conscience, la sagesse qui vient donner un sens aux découvertes et chercher un sens à leur utilisation ou non-utilisation.

    Sinon quand je me prendrai un peu de temps je commenterai la définition de Papadrieng, que j'aime beaucoup mais que j'aurais présentée différement...

    By Blogger Pio, at jeudi 11 mai 2006 à 12:54:00 UTC+2  

  • J'aime bien cet article même si je trouve qu'il va un peu trop loin...
    Et c'est intéressant de soulever la question de la définition de l'intelligence, car j'ai souvent ce débat avec moi-même de savoir ce que c'est véritablement.
    Et Papa et Vintzz vous m'avez donné de nouvelles définitions, assez synthétiques et très pertinentes.

    Merci ;)

    Nico

    By Blogger Nico, at samedi 13 mai 2006 à 06:35:00 UTC+2  

  • C'est marrant, avec ce blog je m'aperçois que l'important n'est pas le résultat, mais le chemin.

    A la limite on s'en fout de ma définition de l'intelligence: l'important c'est de se poser la question et de se dire "comment j'y aurais répondu ?". Idem pour le reste: j'ai l'impression que l'important n'est pas de rassembler des preuves que... et que ..., mais d'aller les chercher soi-même ;-)

    By Blogger Papagrieng, at mardi 16 mai 2006 à 14:06:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso