Discutons tard ce soir...

18 janvier 2007

[Environnement] Au bureau

par pgg.au à 19:31

Excellent ! Cet article du Monde sur les idées pour des gestes
environnementaux au bureau !

Grâce à lui j'ai su (entre autres) que Voyages-SNCF lançait un écocomparateur de son trajet en voiture, en avion... et en train ! Pour y accéder: l'écocomparateur.

Je précise que Voyages-SNCF vend aussi des trajets en avion et des locations de voiture et j'admire cette bonne volonté !

D'autres bonnes idées dans l'article du Monde ;-)

Libellés : ,

8 Comments:

  • Bonsoir,

    désolé j'étais persuadé que l'on avait bien parlé déjà de l'écocomparateur de Voyages SNCF/ADEME, mais apparemment pas. Car c'est déjà un moment qu'il est sorti (octobre 2006 je crois).

    Voici d'ailleurs le blog associé où je vous invite, comme je l'ai fait, à donner votre avis constructif sur ce super outils de sensibilisation.

    http://ecocomparateur.typepad.fr/ecocomparateur_blog/2006/10/on_a_tout_gagne.html

    By Blogger Vincent BRYANT, at jeudi 18 janvier 2007 à 20:53:00 UTC+1  

  • Bonne volonté oui et non. Je dirai plutôt opportunisme. Le coeur de métier de la SNCF c'est le train, et un immense avantage du train a toujours été la moindre pollution engendrée. Comment la valoriser ? Des campagnes publicitaires seraient trop temporaires, mais il y en a.
    L'opinion publique s'intéresse au réchauffement/CO2, et les Défis pour la Planète de Nicolas Hulot ont attiré des centaines de milliers de français. Donc le créneau est porteur, faisons un écocomparateur !

    Je ne critique pas, c'est du gagnant-gagnant : pour l'entreprise et pour l'environnement.
    Mais restons les pieds sur terre.

    Ce qui est très fort, c'est le concept "éco" : on associe les comparatifs de prix et de CO2. Ainsi ça ratisse large, ça attire des clients divers. Et ainsi moult français qui n'ont habituellement pas en tête la différence de CO2 lors de leur choix de transport, en viennent à devoir arbitrer des choix, en étant cette fois psychologiquement obligés de prendre en compte un paramètre supplémentaire. Si le client décide tout de même de ne pas prendre en compte le paramètre CO2, un petit peu de mauvaise conscience reste dans un coin de sa tête...
    Berk, ca me rappelle qu'en général j'aime pas qu'on joue sur notre bonne et mauvaise conscience... même quand c'est pour l'environnement.


    Par ailleurs l'écocomparateur avait immédiatement été sujet à polémiques, car une compagnie aérienne avait immédiatement réfuté les chiffres CO2 avion, pourtant élaborés en collaboration avec l'ADEME.

    By Blogger Pio, at vendredi 19 janvier 2007 à 00:07:00 UTC+1  

  • Là je ne te suis pas Pio.

    Certes cet écocomparateur sort dans une bonne période mais ce n'est pas pour autant de l'opportunisme. L'ADEME est à l'origine de ce projet, je n'en connais pas les chargés de mission, mais je suis persuadé que c'est quelque chose qui traînait dans les cartons depuis longtemps comme tant d'autres projets à l'ADEME, faute de moyens conséquents.

    La RATP et la SNCF commence à valoriser sur le plan environnemental leur mode de transports peu carbonés (cf les anciennes campagnes dont on a déjà parlé ici). Mais l'un n'empêche pas l'autre.

    Voyage SNCF (et pas SNCF d'ailleurs au passage) est le 2 ou 3ème site le plus visité en France après Google, il me semble.

    Ce comparateur est donc le bien venu.

    Enfin, je sais que tu carresses le rêve doux que l'on pourra obtenir des masses et des populations les bons comportements uniquement par la raison et en en appelant au coeur et à la raison de chacun.

    Mais là je ne suis pas d'accord du tout (ça me rappelle une conférence sur la manipulation des masses ... pas mal au demeurant ! :-).

    Le problème est suffisamment grave pour l'on utilise tous les biais et outils démocratiques volontaristes, voire coercitifs (et vous savez comme le libéralisme est une valeur forte pour moi) pour sensibiliser dans un laps de temps le plus court les populations.

    Et note bien, ce n'est pas pour leur faire changer leur comportement - j'ai arrêté de croire à cet objectif depuis longtemps - mais pour que la population soit suffisamment sensibilisée pour accepter des mesures efficaces (à l'image du tabac) l'augmentation du prix de ce qui pose problème.

    By Blogger Vincent BRYANT, at vendredi 19 janvier 2007 à 09:10:00 UTC+1  

  • C'est bien à condition que ce soit juste parce que quand tu tapes Lyon Paris. L'avion rejette seulement 70 kg de CO2 alors que la voiture 94 pour le même trajet ca me semble un peu osé comme affirmation ...
    De même pour un Paris-Nice : 120 kg alors que 187 kg pour la voiture ... ca me laisse dubitatif ...

    Mais j'aime beaucoup l'initiative même si elle joue sur nos consciences comme le dit Pio.

    By Anonymous Ludovic, at vendredi 19 janvier 2007 à 15:45:00 UTC+1  

  • Salut Ludo,

    pour les comparatifs entre avion et voiture, tout dépend des hypothèses de base et de l'angle de vision. Parle-t-on du cas Ludovic ? ou des émissions pour tous les allers Paris - Nice ? Etc.

    Mais je te confirme les ordres de grandeur avancés par l'ADEME même si ceux-ci dépendent de nombreux paramètres.

    Par exemple : Paris-Nice en voiture c'est 931,43 km selon Mappy.fr. Si ta voiture émet en moyenne 160 g de CO2 (c'est à peu près la moyenne des constructeurs européens), tu émets par aller : 931,43 x 160 / 1000 = 149 kg seulement pour le CO2 (faudrait prendre en compte le reste aussi : NOx, etc). On n'est pas loin des 187 kg avancé par l'ADEME.

    Ensuite, pour l'avion. Si on prend Air France qui a une flotte à peu près récente, la moyenne d'émission par passager kilomètre transporté (PKT) est de 0,06 L de kérosène sur l'ensemble de sa flotte court/moyen courrier.

    Ensuite la combustion (TOTALE) de kérosène émet 0,267 Kg de CO2/kWh (source ADEME). Un litre de kérosène c'est l'équivalent de 10,5 kWh.

    Alors si on reprend ça nous donne : consommation Aller Paris - Nice en avion = 0,06 L * 720 km * 10,5 * 0,267 = 121 Kg pour le CO2 seul.

    On est tout à fait dans les mêmes ordres de grandeur. Mais une fois de plus ne pas oublier que ne sont pas pris en compte dans ces calculs les autres GES liés à la combustion des carburants et qui ont pour la plupart des forçages radiatifs bien plus importants malgré leur faible volume.

    Dans ce cas, je ne sais pas si qq1 s'est déjà penché sur la question, mais l'avion doit être plus émettre que la voiture si on prend en compte tous les GES, mais je suis pas sûr. En revanche comme tu l'as vu pour l'unique CO2, le pire c'est la voiture.

    By Blogger Vincent BRYANT, at vendredi 19 janvier 2007 à 19:06:00 UTC+1  

  • Ah wais c'est marrant que la voiture soit pire que l'avion ! C'est vrai que l'avion a l'avantage de diviser son prix par le nombre d'occupants.

    Y'a-t-il moyen de connaître la différence d'émission entre un gros porteur (cf Paris-New York) et un petit coucou (cf Paris-Nice)?

    Sinon, pour le fait que l'on joue sur nos consciences avec l'Ecocomparateur, je trouve ça tout à fait normal... C'est bien ça qui nous motive à être un peu plus respectueux de la nature...

    By Blogger Papagrieng, at vendredi 19 janvier 2007 à 19:38:00 UTC+1  

  • Papagrieng power !

    Tu trouves ça tout à fait normal et bien moi aussi et je le répète. Et par dessus tout ce que je trouve normal c'est que la motivation première pour faire attention à l'environnement soit le porte-monnaie qui permette de polluer l'environnement.
    Plus il est léger mieux c'est.

    Sinon pour la différence entre un long-courrier et un moyen-courrier. Si je reprends les données de Air France cités plus haut : la consommation moyenne est de 6 L pour 100 PKT*(*cf plus haut) et celle des longs courriers AF/KLM est de 4,2 L pour 100 PKT. Pour les émissions, je te laisse recalculer mais d'un point de vue ordre de grandeur, cela revient à dire que les longs-courriers polluent 1/3 de moins que les courts-courriers.

    NB : Pour la référence AF/KLM, tapez "impact environnemental air france" sur un bon moteur de recherche et vous aurez le détail dans le premier PDF référencé.

    By Blogger Vincent BRYANT, at vendredi 19 janvier 2007 à 20:15:00 UTC+1  

  • Vintz je suis d'accord pour l'utilisation de tous les outils démocratiques dispos.
    C'est juste "mon petit bémol de puriste" à moi ;-) : je considère que la sensibilisation par la bonne/mauvaise conscience est la moins fiable qu'il soit : ca mène à des comportements aberrants du style "je fais ma BA (bonne action) du jour et ensuite du coup j'ai bonne conscience pour bien polluer"...
    Jouer sur la conscience ne me semble vraiment efficace et sain que si c'est suivi d'explications et d'informations permettant de mener sa propre réflexion sur le sujet.

    Mais là en l'occurence j'apprécie l'outil car il est surtout un indicateur utile à tous ceux qui s'y intéressent.

    By Blogger Pio, at dimanche 11 février 2007 à 23:11:00 UTC+1  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 
pacte écologique
Xiti, Analyse d'audience
marqueur eStat'Perso